Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Looking right then left... then right again
Lire le texte | Diaporama | Retour à la galerie

  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left, then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Looking right then left... then right again
  • Vue de l'exposition à la Centurion Box Gallery de Douvres, 2009
  • Vue de l'exposition à la gare de Saint-Omer, 2009
  • Vue de l'exposition à la gare de Saint-Omer, 2009
  • Vue de l'exposition "Achemar" à la gare Saint-Sauveur, Lille, 2014

  •  

    Cette série photographique a été réalisée de part et d'autre de la Manche à l'occasion d'une double résidence organisée par les centres d'art Espace 36 (Saint-Omer) et DAD -Dover Arts Development (Douvres).

     
    Ensemble de 25 photographies imprimées en digigraphie, 100 x 123 cm



    - Le détroit de la Manche capte les imaginations... entre rêve, espoir et inquiétude.
    - Promeneurs d'un jour, touristes, habitants, migrants, amateurs d'exploits sportifs ou encore navetteurs, chacun aspire à un désir singulier face aux côtes franco-anglaises : distinguer le rivage opposé, s'y rendre, s'y établir, s'y reconstruire... y résider.
    - Le titre de la série fait allusion aux inscriptions placées aux passages pour piétons anglais, et évoque tout à la fois la traversée, ses risques, ses dangers, mais aussi ses plaisirs.
    - Les photographies montrent des hommes et des femmes d'âges et d'origines variés, photographiés de part et d'autre de la Manche, en intérieur, au bord d'une fenêtre, face à un voilage, un horizon marin...
    - Les photographies ne présentent pas des portraits mais des figures anonymes mises en scène selon un protocole de prise de vue : distance régulière au sujet placé de dos ou de profil face à une ouverture lumineuse, pose lente, point de vue bas et frontal... 
    - Chaque image est à la fois autonome et constitutive de la série. L'ensemble forme une image à part entière, globale, multiple, monumentale et plus complexe. Elle révèle une communauté humaine diverse et silencieuse assemblée un instant devant une large fenêtre imaginaire, panorama factice ouvert par delà les falaises du Kent et du Pas-de-Calais.
    - Les figures anonymes sont les observateurs observés d'événements invisibles situés hors-champ, au delà de la fenêtre et du cadre. Elles nous invitent à prendre part au sein du groupe, à déceler ce que la photographie refuse à livrer... et nous placent à notre tour en position de témoins ou encore de songeurs.
    - Certains éléments et détails accrochent régulièrement le regard : la découpe incisive d'une manche de tee-shirt, une lampe allumée en plein jour, un keffieh palestinien utilisé en ceinture, une écharpe occidentale qui esquisse l'enroulement d'un turban, un paysage artificiel de fond d'écran d'ordinateur, un croisement de pieds, une bague... un grand rideau de voile dressé en extérieur.
    - Réel et imaginaire, proximité et éloignement, couleur et monochromie cohabitent en permanence dans les images et la série photographiques.
    - Les rares échappées visuelles au-delà de la sphère intérieure sont réservées aux sujets qui en sont privés, à savoir les migrants voués à l'errance et à la violence de l'exil.
    - Les images laissent apparaître des dissonances colorées comme des harmonies surannées et enveloppantes. Elles s'ouvrent sur des existences intimes tantôt choisies et accomplies, tantôt subies ; depuis le confort occidental, jusqu'aux expériences de vie alternatives et aux états d'errance. 
    - « Looking right then left, then right again » propose un état du monde à un instant T ; une société probablement transie et inquiète d'elle-même, mais aussi une communauté en éveil, avisée, prête à réagir et reconsidérer son mode d'appartenance au monde.

    Looking right then left... then right again
    Lire le texte | Retour à la galerie

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #1

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #2

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #3

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #4

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #5

    Looking right then left, then right again
    Looking right then left, then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #6

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #7

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #8

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #9

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #10

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #12

    Looking right then left... then right again
    Looking right then left... then right again

    Regarder à gauche à droite puis de nouveau à gauche  #13

    Vue de l'exposition à la Centurion Box Gallery de Douvres, 2009
    Vue de l'exposition à la Centurion Box Gallery de Douvres, 2009

    Exposition Résider Reside

    # 2

    Vue de l'exposition à la gare de Saint-Omer, 2009
    Vue de l'exposition à la gare de Saint-Omer, 2009

    Exposition Résider Reside

    #1

    Vue de l'exposition à la gare de Saint-Omer, 2009
    Vue de l'exposition à la gare de Saint-Omer, 2009

    Exposition Résider Reside

    #1

    Vue de l'exposition "Achemar" à la gare Saint-Sauveur, Lille, 2014
    Vue de l'exposition "Achemar" à la gare Saint-Sauveur, Lille, 2014

     

    Cette série photographique a été réalisée de part et d'autre de la Manche à l'occasion d'une double résidence organisée par les centres d'art Espace 36 (Saint-Omer) et DAD -Dover Arts Development (Douvres).

     
    Ensemble de 25 photographies imprimées en digigraphie, 100 x 123 cm



    - Le détroit de la Manche capte les imaginations... entre rêve, espoir et inquiétude.
    - Promeneurs d'un jour, touristes, habitants, migrants, amateurs d'exploits sportifs ou encore navetteurs, chacun aspire à un désir singulier face aux côtes franco-anglaises : distinguer le rivage opposé, s'y rendre, s'y établir, s'y reconstruire... y résider.
    - Le titre de la série fait allusion aux inscriptions placées aux passages pour piétons anglais, et évoque tout à la fois la traversée, ses risques, ses dangers, mais aussi ses plaisirs.
    - Les photographies montrent des hommes et des femmes d'âges et d'origines variés, photographiés de part et d'autre de la Manche, en intérieur, au bord d'une fenêtre, face à un voilage, un horizon marin...
    - Les photographies ne présentent pas des portraits mais des figures anonymes mises en scène selon un protocole de prise de vue : distance régulière au sujet placé de dos ou de profil face à une ouverture lumineuse, pose lente, point de vue bas et frontal... 
    - Chaque image est à la fois autonome et constitutive de la série. L'ensemble forme une image à part entière, globale, multiple, monumentale et plus complexe. Elle révèle une communauté humaine diverse et silencieuse assemblée un instant devant une large fenêtre imaginaire, panorama factice ouvert par delà les falaises du Kent et du Pas-de-Calais.
    - Les figures anonymes sont les observateurs observés d'événements invisibles situés hors-champ, au delà de la fenêtre et du cadre. Elles nous invitent à prendre part au sein du groupe, à déceler ce que la photographie refuse à livrer... et nous placent à notre tour en position de témoins ou encore de songeurs.
    - Certains éléments et détails accrochent régulièrement le regard : la découpe incisive d'une manche de tee-shirt, une lampe allumée en plein jour, un keffieh palestinien utilisé en ceinture, une écharpe occidentale qui esquisse l'enroulement d'un turban, un paysage artificiel de fond d'écran d'ordinateur, un croisement de pieds, une bague... un grand rideau de voile dressé en extérieur.
    - Réel et imaginaire, proximité et éloignement, couleur et monochromie cohabitent en permanence dans les images et la série photographiques.
    - Les rares échappées visuelles au-delà de la sphère intérieure sont réservées aux sujets qui en sont privés, à savoir les migrants voués à l'errance et à la violence de l'exil.
    - Les images laissent apparaître des dissonances colorées comme des harmonies surannées et enveloppantes. Elles s'ouvrent sur des existences intimes tantôt choisies et accomplies, tantôt subies ; depuis le confort occidental, jusqu'aux expériences de vie alternatives et aux états d'errance. 
    - « Looking right then left, then right again » propose un état du monde à un instant T ; une société probablement transie et inquiète d'elle-même, mais aussi une communauté en éveil, avisée, prête à réagir et reconsidérer son mode d'appartenance au monde.