Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
Lire le texte | Diaporama | Retour à la galerie

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)

Les prises de vues sont rapprochées, frontales, emplissant souvent la totalité du cadre. Sur chaque image, une figure, toujours la même, tronquée, immobilisée comme un papillon de collection : le photographe, avec autour de lui des objets au caractère transitoire, incongru parfois ; théâtre privilégié du surgissement, chambre d’écho où se multiplient les actions qui comptent pour rien ou pas grand chose. Dans l’obscurité de l’atelier, le photographe photographié a toute capacité à recomposer l’image, il glisse à la verticalité d’un plan invisible, il agence l’accident et les effets instables de surface ; acteur et metteur en scène, il dispose tout un monde pelliculaire sans profondeur, réalise une mise en aplats. Tout y est potentiellement mouvant mais jamais imprécis. Les objets et matériaux présents sur les images sont ceux que le photographe collecte, collectionne et combine ; c’est l’atelier habité transmué en surfaces d’inscriptions.

Les images ont été initialement été imaginées pour être présentées dans les panneaux publicitaires urbains JCD (sucettes Decaux). Dans ce contexte particulier, le corps de l’artiste semble s'être immiscé dans l'espace étroit et contraint du panneau publicitaire, tel un intrus dans l'espace public et marchand contemporain.

Les images existent sous forme d’affiches au format 120 x 176 cm, mais peuvent également être encadrées et présentées sous verre au format 80 x 120 cm.

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
Lire le texte | Retour à la galerie

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)

#1 - 2018

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)

#4 - 2018

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)

#2 - 2018

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)

#6 - 2020

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)

#3 - 2018

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)

#5 - 2020

L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)
L'Atelier (ou Bonjour Monsieur Jean-Claude)

#7 - 2020

Vue de l'exposition "Dedans-Dehors" dans les sucettes JC Decaux de la Ville de Cambrai - 2018


Les prises de vues sont rapprochées, frontales, emplissant souvent la totalité du cadre. Sur chaque image, une figure, toujours la même, tronquée, immobilisée comme un papillon de collection : le photographe, avec autour de lui des objets au caractère transitoire, incongru parfois ; théâtre privilégié du surgissement, chambre d’écho où se multiplient les actions qui comptent pour rien ou pas grand chose. Dans l’obscurité de l’atelier, le photographe photographié a toute capacité à recomposer l’image, il glisse à la verticalité d’un plan invisible, il agence l’accident et les effets instables de surface ; acteur et metteur en scène, il dispose tout un monde pelliculaire sans profondeur, réalise une mise en aplats. Tout y est potentiellement mouvant mais jamais imprécis. Les objets et matériaux présents sur les images sont ceux que le photographe collecte, collectionne et combine ; c’est l’atelier habité transmué en surfaces d’inscriptions.

Les images ont été initialement été imaginées pour être présentées dans les panneaux publicitaires urbains JCD (sucettes Decaux). Dans ce contexte particulier, le corps de l’artiste semble s'être immiscé dans l'espace étroit et contraint du panneau publicitaire, tel un intrus dans l'espace public et marchand contemporain.

Les images existent sous forme d’affiches au format 120 x 176 cm, mais peuvent également être encadrées et présentées sous verre au format 80 x 120 cm.